Offrir Jeudi, un cadeau très masculin

Du bon usage de votre bougie

• Avant l’allumage. Coupez les mèches à 5 mm/1 cm de hauteur à partir de la surface de la cire. Une mèche trop longue entraînera la formation d’une flamme trop élevée, une brûle inégale, l’apparition d’une « fleur » de carbone au bout de la mèche et de la fumée noire.
Pour que la cire soit propre, ôter les morceaux d’allumettes, de mèche, ou tout autre élément tombé dans la cire liquide. Placez toujours votre bougie sur une surface stable éloignée de la chaleur. Pour nos bougies avec deux mèches, pensez à allumer l’ensemble des mèches pour une brûle homogène.

• Pendant la brûle. Eviter de faire brûler la bougie dans un courant d’air car cela entraînera une combustion irrégulière de la cire. Ne pas éteindre la bougie tant que toute la surface de cire n’est pas fondue car après plusieurs jours d’utilisation, la bougie pourrait se creuser et entraîner une brûle non homogène et incomplète de la cire.

• L’extinction. Pour éteindre votre bougie, trempez la mèche dans la cire fondue à l’aide d’une pince puis redressez là ; veillez à ce qu’elle soit toujours bien centrée pour éviter que le verre noircisse. La mèche reste enrobée de cire et le prochain allumage n’en sera que plus facile.

• Après l’extinction. Ne pas déplacer la bougie tant que la cire n’a pas durci. Pensez à protéger votre bougie de la poussière pour préserver au mieux son parfum en la glissant dans sa petite poche d’origine en coton naturel.

Un produit unique

Notre production est une création protégée. Des dépôts probatoires pour garantir les étapes de la création, des dépôts de titres du type dessins et/ou modèles vous garantissent des pièces uniques fabriquées à la main, en France, par des artisans au savoir-faire éprouvé. Volume, poids, densité… toutes nos bougies ont fait l’objet de tests pour vous assurer le meilleur confort d’usage.

Témoignages

« Ma bougie jeudi est un bonheur de chaque soir lorsqu’à peine arrivé
à la maison, allumée, elle diffuse dans le salon.
Un bonheur rare que je ne partagerais avec personne… »

Jean-Christophe Romaney, Souzay Champigny - Maine et Loire

« … c’est une signature, un style qui m’appartiennent.
J’ai même des bougies en réserve pour ne jamais être en manque… »

Michel Prévinquières, Ansouis - dans le Luberon
Updating…
  • Votre panier est vide.